Un pari dont nous ne savions pas s'il serait gagné.

   Il était une fois un petit virus qui s'était échappé d'un laboratoire, dit-on, Chinois disent les Américains, Américain affirment les Chinois. Un petit virus bien protégé par le secret-défense, qui provoque une panique mondiale en se faisant la belle.

   Jeux d'annonces et de cache-cache sans masques, puisqu'il manque le mode d'emploi, et nous arrivons en mars. Voilà que le 16 mars notre président fait irruption sur nos écrans pour nous dire que le 17 nous serions tous confinés comme les poulets lors de la précédente alerte. Pas encore d'abbattage prévu mais des sanctions sévères. "Pas classe le 17 au matin". Certains s'en réjouissent, mais d'autres se lamentent et peinent à y croire.

   Dans la maternelle de MIreille il était prévu de travailler sur les projets commencés. Un compte rendu après la visite du musée d'histoire naturelle à NIce. La préparation de l'album à la suite de tout un travail autour des animaux dans l'œuvre de Chagall après plusieurs visites au musée éponyme. Et puis on va devoir supprimer la réunion hebdomadaire dans laquelle les projets prennent forme ou s'achèvent dans un bilan. Et puis il était prévu une visite chez nos amis les papis et mamies de l'HEPAD. Que vont ils devenir enfermés ? Et puis de nouvelles sorties en ville étaient programmées et attendues pour de nouvelles découvertes, de nouvelles interrogations. Et la webradio ? Et les imprévus qui surgissent au cours des réunions ?

   Les Classes Virtuelles Coopératives dont nous avions l'expérience, sont sûrement l'outil adapté à une telle situation. Elles ont fonctionné pendant des annés en lycée, puis en STS, ont été adoptées pendant une dizaine d'années dans un réseau international... Elles doivent pouvoir être adaptées à la maternelle avec la difficulté évidente que les enfants ne savent pas lire. Il faut donc impliquer les parents, confinés eux-aussi souvent dans des espaces aussi clos que réduits, parfois à forte concentration humaine désœuvrée.

   Le 17mars à midi nous ouvrions officiellement la CVC antirale sous Joomla. Son annonce est faite auprès de l'ICEM à qui elle est ouverte puisque conçue multiniveaux. Elle est annoncée dans l'école de Mireille. Quelques collègues feront un essai et la classe de MIreille sera très vite seule utilisatrice. Aucune importance, Cela correspond au principe même du concept : on peut fonctionner avec une seule classe.

   Ce n'est pas un blog en ceci que les travaux sont effectués en direct dans la CVC. En ce sens que tous les inscrits ont accès quelque soit leur niveau. On ne vote pas pour savoir ce qu'on va déposer: Ce n'est pas une vitrine pour bons élèves et bons profs ! En ce sens qu'un document déposé peut sans cesse être repris par son auteur  ou avec son accord par rour autre inscrit. Rien n'est jamais définitif. On peut travailler aux yeux du public ou au contraire choisir un espace réservé en exclusivité à son groupe ou à sa classe entière.